ben

1d31751e-4991-45ab-994e-f2d91f284b29_201107_12925396-cambiate-il-mondo-ora-ben-vautier_big

J'ai décidé d'entamer une cure de désintoxication médiatique, je n'en peux plus... Quelqu'un pourrait-il m'expliquer ce qui est arrivé au journalisme et plus largement aux médias? Dans cette époque de l'immédiateté et du tout image, où l'on pourrait penser qu'on a accès à l'information telle quelle en temps réel, on nous sert la même soupe fade à toutes les sauces qu'il s'agisse de presse écrite, de télévision, de radio comme d'internet. C'est consternant et pathétique de constater à quel point l'uniformisation de l'information s'est généralisée et continue de contribuer à la lobotomisation massive des foules. 

A l'école, on m'a appris que nous vivions en démocratie, on m'a aussi appris les signes récurrents et annonciateurs de dictature et on m'a aussi appris que les médias étaient le 4e pouvoir et qu'il était, dans le cadre de dictatures, un outil de propagande et de manipulation des foules. Je suis née sous Giscard, je fais partie de la génération Mitterand, j'ai vécu le bicenternaire de la révolution française, la première fête de la musique, le premier hiver des Restos du Coeur. J'ai connu les télés à 3 chaines sans télécommande où il fallait se lever et appuyer sur un gros bouton pour zapper. J'ai vu la naissance de Canal, d'M6, la naissance et la mort de la 5. Je me souviens quand Antenne 2 et FR3 sont devenues France Télévision. J'ai connu le mange-disque, les postes à cassettes, les walkmans, les VHS, les premiers CD, les premiers ordinateurs, les premiers téléphones portables, l'arrivée d'internet... En moins de 30 ans, la technologie a complètement changé notre perception du monde et nos modes de communication. Qui envoie encore des cartes postales quand il suffit de tweeter une photo de ses vacances ou de faire un mail groupé? Qui décroche encore son téléphone pour souhaiter un joyeux anniversaire de vive voix? On est en permanence vissé à un écran qui nous donne accès à tout et à tout le monde à toute heure. Les concepts de temps et d'espace se sont considérablement réduits et pourtant... 

Comment peut-on passer de la France des Lumières avec son héritage culturel lourd et pompeux aux Anges de la Téléréalité ou à Confessions Intimes pour ne citer que ceux là? A quel moment a-t-on choisi de laisser notre capacité de réflexion au placard? A quoi ça sert d'avoir un cerveau et une conscience si on ne s'en sert que pour détruire notre environnement naturel et se faire la guerre les uns aux autres pour des raisons hautement égoïstes et subjectives? Comment peut-on se complaire dans tant de médiocrité? Je cite des exemples nationaux mais c'est valable pour toute l'humanité... Quand on y pense, nous n'avons pas réellement évolué depuis Rome, nous avons juste acquis plus de technologie, mais en substance nous continuons de reproduire les mêmes schémas : des égos surdimensionnés qui veulent batir des empires économiques et qui se tapent sur la gueule pour parvenir à leurs fins. De César à la World Company (incarnée avec beaucoup de justesse chez les Guignols de l'Info) en passant par Attila, Louis XIV et autres souvereains Européens, Hitler, Stalline comme d'autres plus récents que je ne citerai pas, c'est toujours la même histoire. 

Jusqu'aux gue-guerres internes des partis (tout est question d'échelle, mais en substance c'est exactement la même chose) qu'on voit s'étaler dans tous les journaux en ce moment... Non seulement, ça montre à quel point la soif de pouvoir de l'être humain est sans limite mais c'est aussi le parfait exemple de l'état du journalisme moderne... Quel est l'intérêt de donner une information inutile? La situation est bloquée, est-ce qu'il y a besoin de faire des pages et des sujets dans tous les sens sur une non-information? Franchement les mecs, vous êtes sérieux ? Vous n'avez pas autre chose de plus contructif à raconter? Je ne sais pas moi, faites un sujet sur "comment faire plaisir à Noël en temps de crise?" ou sur des bonnes initiatives ou bonnes nouvelles des fois au lieu de passer votre temps à alimenter la déprime ambiante en maintenant les gens dans une politique de la peur de l'autre. Sans arrêt les mêmes sujets dans les infos, sans arrêt les mêmes chansons plates dont le nombre de mots est de plus en plus restreint... Dès qu'il y a un peu plus de profondeur ou que c'est un peu positif, ça n'intéresse personne. On veut tout, tout de suite, de l'instantané, du jetable, prêt à consommer, et on ne veut surtout pas réfléchir. On veut la vie de Rihanna ou de Céline Dion parce qu'on ne nous montre qu'un aspect de la réalité, on nous vend du rêve pour nous empêcher de penser. C'est mauvais pour nous... 

Alors je ne sais pas si ce sera la fin du monde le 21 décembre mais en tout cas, un changement général et massif serait le bienvenu... parce qu'on est quand même plutôt mal barrés là je trouve... Et si on en croit Malraux ("Le 21e siècle sera spirituel ou ne sera pas"), c'est pas gagné. Réveillez-vous, bordel!